Sélectionner une page
AMD vient de lancer officiellement ses APU Llano destinés cette fois aux ordinateurs de bureau. Les modèles dévoilés aujourd’hui sont les A8-3850, A8-3800, A6-3650 et A6-3600 cadencés respectivement à 2,9 GHz, 2,4 GHz, 2,6 GHz et 2,1 GHz. Seuls les modèles 3×00 sont équipés d’un Turbo (2,7 GHz pour l’A8-3800 et 2,4 GHz pour l’A6-3600). Assez curieusement, les modèles les plus haut de gamme n’ont donc pas le Turbo et se contentent de leur fréquence de base (nettement plus élevée). Tous les Llano A serie sont des Quad Core natifs basés sur l’architecture K10.5 qui ne date pas d’hier.

Les A8 intègrent une Radeon HD 6550D avec 400 processeurs de flux, 20 unités de texturing et 32 ROPs, le tout à 600 MHz. Les modèles A6 embarquent une Radeon HD 6530D dont les spécifications sont revues à la baisse avec 320 SP, 16 TU mais toujours 32 ROPs à 443 MHz. La présence de la Radeon HD 6550D porte le TDP de 65 watts à 100 watts.

D’après les premiers tests notamment ceux d’Hardware.fr, les performances 3D de l’A8-3850 serie sont généralement 2x plus élevées que celles d’un Core i3-2110. La consommation au repos est également à l’avantage d’AMD. Si les applications exploitent les 4 cores, le Llano se montre plus rapide qu’un Core i3 (Dual Core avec HyperThreading). Dans les jeux, où l’APU n’est plus suffisante, la première place revient à Intel dont l’architecture plus récente permet de tirer le meilleur parti d’une carte graphique dédié. Dans Arma 2 avec une GeForce GTX 480 par exemple, le Core i3-2120 affiche 41 fps contre 31 pour l’A8-3850.

D’après le test de Clubic, les résultats sont similaires. La partie graphique des APU est bien plus puissante que celle des Core mais pas suffisante pour jouer. Il faut bien préciser que les attentes sont plus grandes sur un ordinateur de bureau où le Full HD est devenu la norme tandis que les portables ne sont généralement qu’en HD. Clubic épingle les excellentes capacités d’overclocking de leur A8-3850.

Les Llano A serie pour ordinateurs de bureau ont un positionnement moins intéressant que leurs cousins mobiles. Dans un portable sans carte graphique dédiée (NDLR : surtout dans les modèles compacts), l’équilibre entre puissance CPU et GPU des APU est bien plus intéressant que celui des Core ix. Dans un ordinateur de bureau monté à la carte, la puissance 3D est tellement modulable facilement que la présence d’un IGP musclé mais pas vraiment suffisant pour jouer laisse un peu perplexe. Ce qui est suffisant dans un portable en HD est un peu décevant dans une machine de bureau Full HD. Ne boudons toutefois pas l’avancée faite par AMD. Les Llano A pour ordinateurs de bureau devraient trouver leur place dans les PC HC, des machines multimédia où le jeu n’est pas la priorité ou des configuration petit budget plus polyvalentes que leurs homologues Intel.