Home News Mobilité Tablettes tactiles : chronique d'une mort annoncée ?

Tablettes tactiles : chronique d'une mort annoncée ?

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 15
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mercredi, 07 Septembre 2011 10:16
Dès le départ, nous n'avons pas cru aux tablettes tactiles… Seul Apple nous a donné tort avec l'iPad puis l'iPad2 dont le succès incontesté est un véritable pied-de-nez à tous les concurrents. Apple a certainement réussi grâce aux inconditionnels de la marque déjà équipés d’un Mac et aux utilisateurs d’iPhone. Dans les deux cas, les systèmes d’exploitation sont proches. De plus des services sont simples à mettre en œuvre comme la visioconférence avec un iPhone sans oublier l’AppStore et un accès simple à iTunes ou encore feu MobileMe si pratique pour la synchronisation. La réussite d’Apple peut presque se résumer à un mot : écosystème. Les concurrents sont arrivés trop tard, avec des produits pas aussi bien finis, pas toujours aussi aboutis technologiquement et présentant pas ou peu de synergie avec d’autres appareils (même si le côté autonome de certaines tablettes est un plus), sans « Store » (ou avec une ébauche), mais surtout avec des tarifs plus élevés que l’iPad 2…

Nombreux sont ceux qui trouvent les tablettes amusantes ou en vogue, comme les PDA en leur temps, mais beaucoup n’ont pas franchi le cap de l’achat notamment en raison des prix. Plusieurs constructeurs dont Acer avaient amorcé une baisse des tarifs mais insuffisante pour relancer réellement les vente. HP a enfoncé le clou en bradant les Touchpad invendues à 99 € et 129 €. Mais HP a peut-être fait plus qu’une simple braderie en ancrant dans la tête des gens une valeur (trop) faible pour une tablette. Qui déboursera encore plus de 300 € pour une tablette sachant qu’un produit similaire a été liquidé dans les 100 € ? Si les baisses à venir feront certainement le bonheur des futurs acheteurs, pour les constructeurs, les tablettes conduiront à des pertes dont ils se seraient bien passés. On peut d’ailleurs se demander comment tant de constructeurs se sont lancés têtes baissées dans l’aventure tablette tactile alors que le marché « high tech » était déjà morose et la conjoncture économique guère meilleure…

Dans un petit sondage réalisé auprès de nos visiteurs, les tablettes n'ont pas reçu des avis très favorables... L'avenir des tablettes semble donc assez sombre à moins que les constructeurs ne s'en sortent avec des prix de vente de l'ordre de 200 € à 300 € mais aussi et surtout que les clients soient prêts à débourser autant.