Sélectionner une page
Centrino ou la vraie mobilité ?Il y a longtemps que nous ne nous étions penchés sur les portables ! Ces derniers ont pourtant beaucoup évolué depuis l’arrivée de la plate-forme Centrino récemment lancée par Intel. Nous avons reçu un portable signé Compal : le Xbook. Ce portable est le résultat de la volonté d’un importateur de proposer une machine au design exclusif avec un haut niveau de qualité. La machine ne manque pas d’atouts pour séduire : Radeon 9000 64Mo DDR, Pentium-m 1,3GHz, combo DVD/graveur CD-ROM extractible, carter d’écran en aluminium, etc. Afin de ne pas induire de surcoûts, le Xbook peut être livré sans OS… Un coup d’œil sur cette solution sympathique et novatrice s’impose !

L'ouverture du kit.Réception

Nous avons reçu un modèle de démonstration du Xbook qui a visiblement pas mal voyagé et subi un bon nombre de tests. Le carton de transport contient la boîte du Xbook lui-même (400 x 360 x 70mm). A l’intérieur, se trouvent une sacoche de transport en nylon correctement rembourrée tout en conservant une souplesse bien pratique. Le Xbook est retenu par deux sangles élastiques à fixation velcro. Sur le côté droit, une séparation elle aussi fixée par velcro permet de placer le transformateur et la prise secteur. Les pochettes contiennent les différents CD-ROM, la prise modem (française) et un câble d’alimentation à la norme US.

Un très belle machine !Le Xbook de plus près

Au niveau esthétique, le pari est réussi. Le Xbook est magnifique. Le carter de l’écran en aluminium gris bleu fait son petit effet. Une fois ouverte, la machine offre un large repose poignets lui aussi gris bleu rehaussé d’un pourtour un rien plus foncé avec une finition aluminium brossé.
Objectivement, ce portable est beau ! Le carter de la machine est gris foncé et les deux enceintes disposées latéralement sont soulignées d’un contour en aluminium. La mise sous tension offre une seconde surprise agréable : les différents LED sont de couleur bleue.

Allumage…

La mise sous tension de l’Xbook déclenche le contrôle du ventilateur qui souffle un bon petit coup avec de s’arrêter. Pendant qu’un ”splash screen” occupe l’écran, il est possible de choisir le périphérique de boot en pressant la touche ESC ou d’accéder au setup du BIOS (rudimentaire comme sur tous les portables). Windows XP démarre et le bureau arrive sur un bel écran XGA au rendu agréable (Note : notre Xbook de tests disposait d’un écran XGA mais les modèles de série doivent être équipés d’une dalle 15 pouces TFT SXGA+). Le clavier est comparable à celui des Asus L8400 : les touches sont translucides. Leur toucher est agréable tout comme la frappe. Nous lui reprocherons juste un léger manque de rigidité dans la partie centrale où il s’affaisse un peu même sous une frappe légère. Les touches Windows sont secondées par deux touches programmables. Sans pilote installé, elles lancent respectivement Internet Explorer et Outlook Express.
Comme le veut la tendance actuelle, le système de pointage est un touchpad. Singé Alps, il propose des options comparables à un Synaptic plus répandu.

Rien ne manque côté connecteurs.Le tour du propriétaire

La face avant héberge du côté gauche le combiné lecteur DVD-ROM/graveur CD-ROM. Extractible, il pourra céder sa place à un éventuel cache pour alléger la machine (une seconde batterie ?). Le flanc droit est assez désertique ! Le disque dur, facilement démontable est en position centrale flanqué du petit diffuseur d’une part et d’une grille d’extraction d’air chaud ainsi que du connecteur d’alimentation d’autre part. A l’arrière, la connectique est classique : encoche Kensington, ports parallèle et série, deux USB 2.0, RJ45, RJ11, sortie TV S-VHS et connecteur FireWire (4 broches). Sur la droite, le Xbook offre un troisième port USB 2.0, un port infrarouge, un seul slot PCMCIA et juste en dessous un lecteur SD Card, les entrée et sortie audio, un interrupteur de mise sous/hors tension du Wifi et le speaker. Le tout est logé dans un châssis de 20 mm d’épaisseur ! Merci Centrino…

Coté technique : Centrino

Le trio Centrino.Le Xboox n’est pas beau qu’à l’extérieur. Il embarque des technologies à la hauteur de ses prétentions comme Centrino qui repose sur le Pentium-m, l’i855 et la carte Wifi Intel.

  • Le processeur est ici un Pentium-m 1,3GHz. Même s’il utilise le bus Quad Pumped des Pentium 4, ce processeur n’a pas grand chose de commun avec son cousin. Le Pentium-m (ex- Banias) a été conçu par une autre équipe d’ingénieurs dont le fil d’Ariane était : performances et faible consommation. En pratique, cela se traduit par le traitement de nombreuses données à chaque cycle (totalement l’inverse du Pentium 4) et un cache intelligent. Contrairement à un cache L2 classique, il est possible d’y accéder sans mettre sous tension l’entièreté des 1024ko. Intel a réduit ainsi drastiquement non seulement la chauffe (le cache est l’élément qui dégage le plus de chaleur dans un processeur) mais également la consommation. Le Pentium-m affiche ainsi de très bonnes performances malgré une faible fréquence tout en chauffant et consommant moins. Le Pentium-m dispose des instructions SSE-2 et son unité de prédiction de branchement dérivée du Pentium 4 a été optimisée de manière à réduire de 20% les erreurs de branchement (qui soit dit en passant représentent déjà moins de 5%)… Bien entendu, le SpeedStep est au rendez-vous et notre Pentium-m 1,3GHz se prélasse à 600MHz au repos mais grimpe à 1,3GHz à la moindre sollicitation ! Tout ceci permet théoriquement d’avoir une consommation moyenne de 1Watt en utilisation normale…
  • Intel ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Un processeur aussi bon soit-il n’est rien sans un chipset à la hauteur pour bien le seconder. L’i855PM (ex- Odem) qui constitue le second élément de la technologie Centrino est capable de gérer l’énergie de manière très avancée et ce en étroite collaboration avec le Pentium-m. Ainsi, l’ensemble Pentium-m – i855PM est capable de couper son bus de communication pour économiser de l’énergie. A la fin de chaque transmission, un signal de “shut down” peut être envoyé et ainsi éviter d’alimenter le bus. Une signal spécifique le rend immédiatement opérationnel.
  • La dernière partie de Centrino est le chip réseau Wifi. Anciennement connu sous le nom de code Calexico, il s’agit d’une carte miniPCI 802.11b/a classique. Elle complète parfaitement la notion de liberté avec le sans fils qui vient se greffer à l’autonomie autorisée par le Pentium-m et l’i855PM.

    VGA de course !

    Gestion de l'énergie à tous les étages...Le Xbook est équipé d’une Radeon 9000 avec 64Mo de mémoire DDR. Le core travaille à 250MHz et les puces mémoire sont cadencées à 200MHz. Le bus de communication est en 128bits, ce qui permet d’obtenir les mêmes performances qu’une Radeon 9000 de bureau. Le Radeon 9000 est gravé en .15µ il peut ainsi rester ”cool” même quand les fonctionnalités de DirectX 8.1 sont sollicitées. Comme sa cousine de bureau, la M9 gère les SmarthShaders (Vertex et Pixel Shaders) et le SmoothVison (FSAA) par contre, le PowerPlay lui permet de réduire sa consommation. Avec cette technologie de clockgating, des parties entières du Gpu peuvent être mises à l’arrêt et non alimentées électriquement si elle ne sont pas en activité. L’hydravision et les Vidéo Shaders sont également de la partie.

    Les éléments sont facilement accessibles. Nous avons aimé le transformateur compact et leger.Sans oublier le reste…

    Un reste qui est plus classique notamment avec un disque dur Hitachi de 30Go et son petit claquement caractéristique, 256Mo de DDR266, un modem et une interface réseau 10/100. Le combiné lecteur DVD-ROM/Graveur CD-ROM (QSI SBW-242) est assez véloce : il grave les CD-R en 24x et les CD-RW en 10x dixit le logiciel de diagnostique de Nero, ce que confirment les spécifications du constructeur. Silencieux et rapide, il est équipé du SuperLink qui évite les ”buffer under run” et la perte d’un média.
    Le connecteur SD card est un plus qui permet d’échanger rapidement des données avec un PDA par exemple…

    Performances
    Xbook : Intel Pentium-m 1.3GHz, i855MP, 256Mo DDR, Radeon Mobility 9000 64Mo DDR, 30Go
    A31 : Intel Pentium 4-m 1.8GHz, i845, 256Mo DDR, Radeon Mobility 7500 32Mo DDR, 40Go

    Au niveau des tests processeur, le Pentium-m 1,3GHz ne fait qu’une bouchée du Pentium 4-m ! Il affiche 32% de mieux à l’indice CPU Mark 2003… En plus, la puissance est délivrée sans montée en température ni bruit de ventilateur. UT 2003 en Bot Match illustre également bien la puissance processeur dans un application ludique 3D. Dans ce cas, le Pentium-m 1,3GHz couplé à la Radeon 9000 64Mo offre un réel gain face au Pentium 4-m et à la Radeon 7500… Merci Centrino !

    Avec des taux de transfert de l’ordre de 2Mo/s, le Pentium-m affiche sa parenté avec l’architecture Quad Pumped et sa gourmandise dans le domaine.

    Malgré ses 1300MHz, le Pentium-m remonte une nouvelle fois les bretelles du Pentium 4 1,8GHz de notre A31 de référence. Le Xbook affiche un indice Content Creation 2003 (exit la mouture 2002) de 28,5 soit presque 9% de mieux que l’A31 (dont le reste de l’équipement est comparable : 256Mo, disque dur 40Go IBM)

    En 3D, la Radeon Mobility 9000 est plutôt dynamique. Face à la Radeon Mobility 7500 32Mo de l’A31, elle prend tout naturellement le large ! Ainsi, le Xbook est 43% plus véloce au 3D Mark 2001, 38% plus rapide dans Quake III, 111% plus speedé dans Serious Sam2. Unreal Tournement 2003 devient franchement agréable alors que Comanche4 (merci les 64Mo) est jouable au même titre qu’Aquamark.

    Au chapitre de l’autonomie, il n’y a pas photo ! Le Xbook se montre deux fois plus endurant que l’A31. Il n’est dès lors pas étonnant du succès de Centrino : 4 heures sans fil à la patte contre 2 heures en Pentium 4-m…

    Que dire des performances du disque dur et du lecteur ? Pas grand chose ! En effet, ces éléments dans leur déclinaison mobile ont déjà atteint un haut niveau de performances. Les disques durs sont limités par la vitesse de rotation (ici 4200rpm) et par leur cache (2Mo). Quant aux combos, ils sont suffisamment véloces en lecture (24x et moins de 90ms) mais également assez rapides pour griller des galettes sans réellement se faire attendre et entendre. Que demander de plus ?
    Le Xbook est une machine endurante grâce à Centrino mais également très performante en 3D grâce à sa Radeon Mobility 9000 64Mo. En outre, son graveur affiche des performances très intéressantes. Le niveau est donc globalement très bon !

    Le radiateur en cuivre est visible dans le bas. Silence garanti !Software & support…

    Un des avantages du Xbook est d’être livrable sans OS, ce qui permet de ne pas payer inutilement une licence. Le CD-ROM avec les pilotes est très complet et surtout bien structuré. Suite à un formatage du disque dur par nos soins, nous n’avons pas eu le moindre problème à rendre la machine fonctionnelle. Après l’installation de Windows XP, il suffit de placer le CD-ROM de pilotes dans le lecteur et lancer la détection de tous les éléments non-reconnus. Le CD-ROM est séparé en deux grands répertoires : Windows XP et Windows 2000 et tout y est ! Nero Express et un logiciel de lecture de DVD complètent l’offre. Le manuel est uniquement livré sur CD-ROM, une solution économique et rationnelle vu que 99,9999% des utilisateurs ne le lisent jamais !
    La garantie est de 1 an sur site (J+5) et peut être étendue à 3 ans moyennant finances.

    En voiture !

    Le Xbook nous a accompagnés toute une journée. L’autonomie est franchement bonne étant donné que nous avons pu travailler sur la machine sans le secteur. Les mises en veille bien gérées par Windows XP permettent d’augmenter l’autonomie en utilisation partielle. En terme de mobilité, le Xbook affiche seulement 2,86kg sur la balance et son petit transformateur compact ne fait pas un poids lourd (320gr). L’ensemble se transporte aisément même si l’écran de 15 pouces impose une taille de 330 x 270 mm, l’épaisseur réduite facilite la manipulation (moins de 30mm).

    Centrino permet de faire des portables très fins... (IBM Thinkpad A31 et XBook)

    Bouger, c’est aussi changer de réseau (filaire ou non). Intel l’a bien compris et livre dans le cadre de Centrino un outil de gestion des connexions qui permet de définir des priorités de connexion et des profiles. Bref, la liberté et la simplicité sont bien au rendez-vous !

    Multimédia…

    Les enceintes sont un peu justes...La puissance 3D est bien présente mais le son est le point faible du Xbook. Il est pris en charge par le chipset et offre quelques possibilités d’effets mais les enceintes sont de très faible puissance et peinent réellement. Petite erreur de conception sur ce modèle de pré-série, les boutons de contrôle du volume sont inversés… La présence d’une touche mute est un plus.
    L’affichage est rapide puisque la dalle TFT est capable de déplacer un sprite sans rémanence à 800pixels/s. Toutefois, la machine de test que nous avons reçue ne disposait que d’un écran XGA. Selon le constructeur, les machines de série devraient bénéficier d’une dalle SXGA+ bien plus agréable. Il restera à en connaître les performances.

    Conclusion

    Les LED bleues ajoutent un peu de fantaisie...Le Xbook repose sur la technologie Centrino qui nous a totalement séduits. Intel concilie enfin performances, autonomie et mobilité au sens large ! Le Xbook nous a lui aussi séduit par son design, sa qualité de finition et sa rigidité ainsi que son équipement. Les performances sont de très haut niveau malgré les 1300 petits MHz du Pentium-m et aux capacités DirectX 8.1 de la Radeon Mobility 9000 qui permet de jouer même avec des titres récents. Parmi les petits plus du Xbook, nous retiendrons un lecteur optique extractible, l’interrupteur du Wifi, le port SD, l’accessibilité des composants et, quitte à nous répéter, le design ! Un petit point noir ou plutôt gris : le clavier qui manque de rigidité et l’inversion des touche de contrôle du volume… Le prix est normal pour une machine de cette gamme (1850€).

    XBook : 9/10
    Plus :
    Performances (Radeon 9000 64Mo, graveur, Pentium-m), autonomie, look, qualité de fabrication, finition, webcam offerte, carter écran alu.
    Contre : Léger manque de rigidité du clavier, pas d’option pour la baie.