Sélectionner une page
Alors que les i915P et i925X pour Pentium 4 LGA sont sortis en juin, Intel fait déjà évoluer le FSB de 800MHz à 1066MHz. Pour ce faire, le constructeur a lancé le mois dernier l’i925XE qui ne supporte à l’heure actuelle que le Pentium 4 Extreme Edition à 3.46GHz. Alors que tous les Pentium 4 utilisent à présent le core Prescott, le Pentium 4 EE 3.46GHz reste basé sur le Gallatin qui n’est autre qu’un die de Northwood avec 2Mo de cache L3. De manière encore plus paradoxale, ce processeur phare n’est pas celui qui affiche la plus haute fréquence. Les Pentium 4 560 et 570 affichent pour leur part des fréquences respectives de 3,6GHz et 3.8GHz. Que vaut l’ensemble Pentium 4 Extreme Edition – i925XE face à des solutions moins coûteuses ?

Pentium 4 Gallatin

Vous avez beau éplucher les forums de discussion, vous tomberez plus facilement sur les Athlon FX et autre Pentium 4 hautes fréquences que sur des Pentium 4 EE et à plus forte raison sur ce modèle-ci cadencé à 3.46GHz. Face au modèle précédent, la fréquence progresse réellement très peu : de 3400 à 3466MHz, le gain n’est même pas de 2%. Cependant, le Pentium 4 3.46GHz atteint sa fréquence sous la forme de 13 x 266MHz contre 17 x 200MHz pour son prédécesseur. Un petit coup d’œil sur l’évolution des performances lors du passage du FSB 133MHz à 200MHz, montre que les gains étaient marginaux. En se référant à des essais plus récents, on remarque le bien fondé de cette montée du FSB… Avec ce premier et toujours unique processeur à FSB 1066MHz, il n’y a donc pas lieu de s’attendre à une grosse avancée. Tout au plus, le gain sera comparable à celui observé entre un Pentium 4 2.4B GHz et un 2.4C GHz. Cependant, le tableau risque d’apparaître plus brillant que prévu. En fait, tout dépend à quoi ce Pentium 4 EE 3.46GHz est comparé ! En effet, nous savons qu’à défaut de faire pire, le Prescott ne fait certainement pas mieux que le Northwood. Pour être exact, il fait parfois mieux, souvent moins bien tout en chauffant plus. Si un Pentium 4 EE 3.46GHz aurait probablement eu beaucoup de mal à distancer un Pentium 4 3.4C GHz, la tâche est plus simple face à un Prescott.
D’un point de vue technologique, le Pentium 4 Extreme Edition 3.46GHz est en tous points identique au modèle 3.4GHz. CPU-Z identifie les mêmes familles, modèles, steppings et révisions. Il se compose de 169 millions de transistors, dont 113 millions pour le cache L3. Il reste donc 57 millions de transistors comme dans un Northwood classique.

i925XE

Pas de grands chambardements non plus au niveau du chipset. Le petit “e” qui vient s’ajouter à la référence i925X traduit uniquement le support d’un FSB qui passe de 200MHz à 266MHz. Le Pentium 4 peut ainsi recevoir jusqu’à 8.5Go/s, ce qui correspond rigoureusement à la bande passante de la DDR2-533 en double canal. En pratique, nous sommes arrivés à un peu plus de 5.7Go/s sous Sandra 2004 (en 3-3-4-8) soit un peu moins de 70% de la bande passante théorique maximale. A noter que la bande passante est largement tributaire des timings. En 4-4-4-10, la bande passante de la DDR2-533 n’est que de l’ordre de 5Go/s. Si la bande passante varie fortement en fonction des timings de 5Go/s en 4-4-4-10 à 5.7Go/s en 3-3-4-8, il n’en va pas de même pour des tests comme le CPU Mark 99 qui varie à peine d’un point : 245 et 246. Plus étrange encore, même en fixant la DDR2-533 à 200MHz au lieu de 266MHz, les performances ont peu changé.

Pour le reste, l’i925XE conserve tous les plus introduits par la génération i9x5 en juin comme le PCI-Express (1 port 16x), Matrix RAID et l’Intel High Definition Audio. En utilisation standard, l’intérêt de l’i925XE est assez limité étant donné qu’il ne sert concrètement qu’à un seul processeur. Cependant, les futurs Pentium 4 de la série 6 en tireront peut-être parti. En attendant, s’assurer d’un support FSB de 266MHz est un avantage certain pour l’overclocking. Il devrait permettre de pousser un Pentium 4 LGA à FSB 200MHz vers 266MHz sans outrepasser les possibilités du chipset. Même si l’overclocking est osé, un gain de 33% ne semble pas inaccessible aux derniers Pentium 4 J surtout avec la possibilité de descendre le multiplicateur à 14 (14 x 266 = 3,73GHz). Les rapports suivants sont disponibles :

  • FSB 200MHz : DDR2-400 (200MHz), DDR2-533 (266MHz) et DDR2-600 (300MHz)
  • FSB 266MHz : DDR2-400 (200MHz), DDR2-533 (266MHz) et DDR2-711 (305MHz)
  • Intel D925XECV2

    Pour ce test, nous avons reçu le processeur ainsi que la carte mère nécessaire. Il faut reconnaître à ce niveau qu’Intel a un certain avantage sur son concurrent AMD. Le fondeur de Santa Clara assure non seulement la production de ses processeurs mais aussi de ses chipsets ainsi que de ses propres cartes mères. Il lui est donc beaucoup plus facile d’imposer des technologies à sa propre guise.
    Pour en revenir à cette D925XECV2, il s’agit de la “copie carbone” de la D925XCV2 au chipset près. Comme sa sœur, elle dispose de fonctions d’overclocking – certes limitées – mais présentes non seulement dans le BIOS mais aussi sous Windows XP via un logiciel spécifique signé Intel. Cette carte dispose d’un système de détection des problèmes de boot. En cas d’overclocking ou de mauvais réglage des timings mémoire, après plusieurs essais de démarrage, elle utilise la configuration par défaut pour rendre le système fonctionnel. A noter que le monitoring est aussi bien présent et même assez évolué avec un BIOS capable d’enregistrer des événements anormaux. De plus, un outil de monitoring sous Windows surveille les températures, voltages et autres informations SMART (avec création d’un fichier log). La carte en elle-même est bien conçue mais la proximité du processeur, du Northbridge et de la carte graphique provoque une zone très chaude. D’autant plus que le gros radiateur passif du Northbridge atteint des températures importantes.


    Comme nous l’avons déjà signalé, les nouvelles configurations demandent de ”nouvelles” alimentations si on ne veut pas jouer avec des connecteurs auxiliaires. Ainsi, soit il suffit de brancher un connecteur ATX 24 broches et le connecteur auxiliaire 4 broches, soit on fait appel à un 20 broches, un 4 broches et un molex ! Sans oublier que la GeForce 6800 GT que nous avons utilisée exploite elle aussi un connecteur six broches spécifique. Vivement la prochaine génération d’alimentations…


    Configuration de test

    La question qui revient à chaque fois qu’il s’agit de tester un Pentium 4 EE est simple : A quoi le comparer ? Deux options sont possibles : sur base du prix ou sur base des fréquences (ou PR). La première possibilité induit l’emploi d’autres Pentium 4 EE processeurs encore plus rares que les Athlon FX qu’ils concurrencent. Nous avons opté pour la seconde. Il est bien plus simple d’emprunter quelques processeurs chez un revendeur que de se procurer des monstres sur une période de tests relativement brève. Sans même compter que les Athlon 64 3500+, Athlon 754 3200+ et Pentium 4 3.2GHz sont plus représentatifs des machines utilisées et leurs performances mieux cernées. En cette période de grandes transitions, seul le Pentium 4 EE 3.46GHz a été testé avec de la DDR2-533 et une GeForce 6800 GT PCI-Express. Nos trois autres configurations font appel à de la DDR400 classique et à une GeForce 6800 GT AGP.

    Matériel

  • MSI K8N Neo FSR
  • AMD Athlon 64 3200+ (NewCastle à 2200MHz)
  • 2 x 256Mo DDR400, 2 x 256Mo DDR2-533
  • Maxtor DiamondMax Plus 9 120Go SATA-150
  • Ecran IIyama Vison Master 403 (synchronisation verticale désactivée)
  • NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express, Point Of View GeForce 6800 GT

    Logiciel

  • Windows XP Pro + SP1
  • DirectX 9.0C
  • ForceWare 66.93
  • CPU Mark 99
  • MetaBench
  • CineBench 2003
  • Super Pi
  • Gogo’n’Coda
  • Windows Media Enconder 9
  • Sifotware Sandra 2004
  • Aquamark 3 (défaut)
  • FutureMark 3D Mark 2001 bluid 3.3.0 (défaut)
  • FutureMark 3D Mark 2003 bluid 3.5.0 (défaut)
  • FarCry 1024×768 Qualité
  • UT 2004 1024×768 Qualité
  • Doom III 1024×768 Qualité

    Performances


    Comme toujours, nous ouvrons le bal avec l’indice CPU Mark 99. Cet indice n’a jamais été favorable aux Pentium 4. Le Pentium 4 EE 3.46GHz prend la troisième position derrière l’Athlon 64 3500+ mais aussi derrière le ”petit” Athlon 64 3200+. Enfin, l’allongement des pipelines dans le Prescott n’a fait que grever les performances…

    Meta Bench est un test bien plus récent qui exploite les instructions MMX, SSE, SSE2 et 3DNow!, gère le SMP & l’Hyper-thread et utilise plus de 55 routines de benchs dont le calcul de série, des tris, du rendu 3D, etc. Le classement reste comparable à celui du test précédent mais le Prescott s’en sort mieux. Le Pentium 4 EE 3.46GHz est (comme au CPU Mark 99) ~5% moins performant que l’Athlon 64 3500+.

    Le bench de Cinema 4D (Cinebench 2003) est un rendu d’image. Il exploite très bien l’HyperThreading comme le montre le score impressionnant du Pentium 4 EE 3.46GHz. Le Prescott s’en sort bien et se classe en seconde position. Ce test illustre si besoin est les avantages que peut prodiguer la technologie HyperThreading d’Intel.

    Super Pi dépend de la FPU mais aussi de l’efficacité des mémoires (caches) et de leur bande passante. Dans ce test, l’Athlon 64 3500+ et le Pentium 4 EE 3.46GHz calculent aussi rapidement : 38 secondes. Les Athlon 64 3200+ et Pentium 4 3.2E GHz arrivent à un temps comparable. Les processeurs d’AMD affichent par contre des fréquences de plus de 30% inférieures. Belle illustration des pipelines longs à hautes fréquences et des pipelines courts de fréquences plus modestes.

    En compression MP3, les Pentium 4 sont imbattables. Le Pentium 4 EE 3.46GHz se montre presque 40% plus rapide que l’Athlon 64 3500+. Ce dernier n’est ici pas plus rapide qu’un 3200+ cadencé lui aussi à 2200MHz. Le Pentium 4 EE affiche un score un rien plus élevé que le Pentium 4 EE 3.4GHz qui pointait à 12.29x.

    On retrouve en compression vidéo des résultats comparables à ceux obtenus en compression MP3. Les Pentium 4 y sont très à l’aise avec un Pentium 4 EE qui approche des cinq minutes pour la conversion de notre fichier de référence. Il se montre 10% plus rapide que le Pentium 4 3,2E GHz. En compression vidéo, le core Prescott ne concède il est vrai pas grand chose au feu Northwood. Le Dual Channel aide un peu l’Athlon 64 3500+ qui est un rien plus véloce que le 3200+.

    Le score CPU du test Aquamark 3 semble comme Super Pi. Les deux ”gros” processeurs se tiennent à moins de 2% d’écart alors que moins de 1% sépare les deux ”petits”…

    Avoir la plus grande bande passante n’est pas forcément un plus… L’Athlon 64 3500+ grâce à son contrôleur double canal intégré arrive à 6Go/s en 2228. Notre Pentium 4 EE 3.46GHz atteint 5.7Go/s en 3348 avec des modules plus véloces, les 6Go/s sont aussi possibles. Cependant, les résultats d’autres tests ne varient pas proportionnellement à la bande passante, même pour les Pentium 4.






    Dans les trois jeux FarCry, UT 2004 et Doom III, les Athlon 64 sont très à l’aise. Bien plus que les Pentium 4. Il n’y a en fait que dans FarCry que le Pentium 4 EE 3.46GHz prend une petite avance sur l’Athlon 64 3500+. Pour les autres tests, il ne se dégage pas un classement précis…


    Lors des tests bureautiques et multimédia, le Pentium 4 EE 3.46GHz peine face à un petit Athlon 64 3200+ ! Un 3200+ qui n’a pas grand chose à envier à son grand frère 3500+… Une bien grosse déception pour un processeur vedette !

    Bien sûr, si un Pentium 4 EE 3.46GHz était dans la même catégorie de prix qu’un Athlon 3500+ ou 3400+, le problème ne se poserait pas. Dans l’absolu, les performances sont bonnes voire excellentes en compression MP3 et vidéo. Mais voilà, avec un tarif de ~1000$ pour le processeur seul, cette configuration n’est vraiment pas intéressante. D’autant plus qu’elle est tenue en respect par un ensemble carte mère et processeur 2.5x moins cher (Athlon 64 3500+ et carte mère nForce3 250 Ultra)… Avec les processeurs phares hauts de gamme, le rapport prix/performances n’est jamais bon. Ici, il est simplement catastrophique !

    Quelques bonnes nouvelles ?

    A l’usage, le ventilateur qui était livré avec le Pentium 4 EE 3.46GHz se montre plus discret que les modèles livrés avec les autres Pentium 4 que nous avons reçus dernièrement. Le HSF de notre Pentium 4 EE utilise un ampérage de .28A contre .42A sur les plus bruyants. Le système de montage que nous trouvions simple au départ n’est finalement pas des plus pratiques quand il s’agit de changer un processeur dans une configuration déjà assemblée. Au final, c’est encore moins commode que l’ancien système de montage. Nous sommes donc très loin du système aisé de fixation des Athlon 64…


    Niveau overclocking, ce n’est pas la panacée… La carte dispose de possibilités limitées et nous n’avons pas d’autre carte mère pour pousser des tests plus en avant. Si Intel a lui-même postposé le 3.73GHz de plus de six mois, c’est qu’il y a une raison. Nous avons réussi à pousser le processeur de seulement 5% soit 3.63Ghz…

    Conclusion

    L’intérêt de l’925X était déjà des plus limités surtout en comparaison avec l’i915P vu qu’il n’offrait à vrai dire rien de plus. Cet i925XE même s’il reste frappé d’un rapport prix/performances aussi peu favorable que l’i875 a l’avantage de supporter un FSB de 1066MHz. Un réel point fort pour l’overclocking de processeur à FSB 800MHz. Enfin, il ne faut pas oublier l’High Definition Audio de qualité réellement supérieure à tout ce qui est généralement en intégré. Le Matrix RAID fait également partie des points forts de ce chipset (même s’il est partagé avec l’915P). L’Intel D925XECV2 nous a agréablement surpris pas ses qualités de monitoring, la facilité de réglage du BIOS (certes au possibilités limitées) mais sécurisée pour un petit overclocking et la suite logicielle de monitoring.

    Concernant le Pentium 4 EE 3.46GHz, nous avons apprécié ses performances. Même si elles ne progressent guère par rapport au Pentium 4 EE 3.4GHz, le processeur ‘’en a sous le pied’’. Il se montre performant face aux Pentium 4 mais a quand même du mal à tenir tête aux Athlon 64 milieu de gamme. Ah, si le core Gallatin était l’ordinaire des Pentium 4… Hélas, il n’en est rien. Le prix condamne même le Pentium 4 EE 3.46GHz à faire de la “figuration” au même titre que les Radeon X800 XT PE et autres GeForceFX 5950 Ultra.

    Intel D925XECV2 : 9/10
    Pour :
    Qualité, logiciels livrés, monitoring, FSB 1066MHz, High Definition Audio, sécurité d’overclocking…
    Contre : mais overclocking limité, un seul processeur FSB 1066MHz

    Intel Pentium 4 EE 3.46GHz : 6/10
    Pour :
    Bonnes prestations du core Gallatin en compression audio et MP3, performances comparées au Pentium 4 Prescott.
    Contre : Performances face à la concurrence, prix, prix, prix et prix.