Sélectionner une page
Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’avoir du matériel professionnel de vidéo-surveillance entre les mains. Lorsque Netatap nous a proposé de tester une caméra hémisphérique, c’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons accepté.

La caméra que nous avons reçue est produite par la société allemande Mobotix. Il s’agit d’une caméra un peu particulière de par son optique fixe de type Fisheye. La Mobotix Q24 a en effet un mode de fonctionnement assez peu commun se basant en grande partie sur une vue panoramique à 360° et une résolution élevée. L’association des deux éléments permettant des combinaisons presque sans limites de points de surveillance.

Pour le côté technique de la chose, la Q24 profite d’un capteur 3 mégapixels autorisant un enregistrement à 30 images par seconde en mode VGA. Une carte SD intégrée permet un stockage en interne, mais un disque dur USB peut être connecté et les fonctionnalités réseau habituelles sont bien évidemment présentes. L’alimentation POE nécessitera l’emploi d’un switch compatible ou d’un adaptateur spécifique. L’utilisation d’un objectif fixe a pour avantage d’éliminer bon nombre de pièces mécaniques et donc limite le risque de panne ainsi que tout entretien autre que le nettoyage de la lentille. Il est à signaler que la Q24 peut fonctionner aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur. La caméra en elle-même inspire confiance; les matériaux et la finition sont de tout premier ordre.


Dans la pratique, la caméra enregistre une zone d’image en demi-sphère mais permet de se focaliser sur des points bien précis tout en ayant une image non incurvée grâce au correcteur de distortion intégré. La rotation et le zoom numérique sont quand à eux gérés de façon logicielle. Le tout donne l’impression d’utiliser une camera en mouvement ou d’avoir jusqu’à 4 caméras individuelles. Le gros avantage de ce système, est qu’il est possible de revenir sur une partie de la pièce pourtant non visible à l’écran, la caméra continuant d’enregistrer de manière panoramique. Ca peut paraître un peu compliqué, mais on se prend vite à jouer avec les diverses scènes “virtuelles” disponibles (jusqu’à 4 caméras individuelles ou 2 panoramiques 180°).

La qualité d’image est assez bonne même si la fonction zoom montre vite ses limites puisque numérique. Lors des mouvements de caméra PTZ virtuelle, on pourra parfois aussi se heurter aux limites du correcteur de distorsion en voulant tester le périmètre d’action. En faible luminosité, l’image reste par contre tout à fait exploitable. L’effet de contre-jour ne sera pas non plus un problème car très bien géré par le logiciel de la caméra qui permet de définir des fenêtres d’exposition.

Qu’en est-il des fonctionnalités logicielles intégrées à la Q24? Il faut tout d’abord savoir que la caméra peut être gérée aussi bien sur Mac que sur Pc; via l’interface intégrée voire même un iPhone. Il est quand même à signaler que si le logiciel compatible OS X a parfaitement fonctionné en utilisation quotidienne, il nous a été impossible d’initialiser la caméra par le biais de notre Mac. Problème vite résolu en se connectant en direct sur la caméra via un navigateur web. L’interface en elle-même est très fournie et il faudra un temps d’adaptation pour trouver ses marques ainsi que les options disponibles. Et il y en a des options…

Il est en effet possible de déclencher des actions précises selon certaines zones définies et ce, lors de la détection de mouvements. Notification par mail, envoi de fichiers video via FTP, alarmes visuelles et acoustiques, mode audio bi-directionnel, notification d’alarme et contrôle distant via téléphonie IP,… sont quelques exemples du sérieux apporté à l’élaboration du logiciel de gestion.

Au final, Mobotix nous propose ici un produit très bien fini au niveau matériel et logiciel, même si non exempt de défauts. Ses fonctionnalités complètes et complexes la réserveront à un public averti et son prix la destinera surtout aux professionnels ou aux indépendants.