Sélectionner une page
Imprimer

Écrit par Pascal Thevenier

   Lundi, 12 Décembre 2011 13:41 Après un passage épique que d’aucuns qualifient à juste titre d’epic fail, HP a pris une décision importante en passant le système d’exploitation WebOS (acheté à Palm en octobre 2010 pour 1,2 milliard de dollars) en Open Source. A l’usage, WebOS laisse un avis assez mitigé. En effet, s’il présente l’avantageuse possibilité de fermer les applications le plus simplement du monde alors qu’il faut tuer les processus sous Android, WebOS tel qu’il est livré avec la Touchpad est décevant avec un navigateur plutôt archaïque qui ne gère pas les onglets, un manque évident de possibilités de personnalisation et/ou d’options de réglage, une offre logicielle d’origine des plus maigres, un lecteur multimédia peu fonctionnel dont l’interface est une pâle copie d’iTunes, etc. Pourtant, WebOS a du potentiel. A l’exception d’un temps de chargement parfois bien trop long des applications ou de simples options de réglage, l’OS est globalement très réactif et le multitâche assez bien géré.

L’échec d’HP ne vient pas seulement d’un OS pas assez abouti. La Touchpad elle-même est très largement en dessous de la moyenne. Par rapport à l’Acer Iconia Tab A500, la tablette d’HP ressemble à un simple bout de plastique gloss et manque de rigidité. De plus son équipement est symbolique : une seule camera de pitoyable qualité, des speakers médiocres et aucune capacité d’extension. Au tarif plein, la Touchpad était tout simplement une arnaque ! Il suffit d’en avoir eu une entre les mains pour se rendre compte qu’un tel produit à un tel prix n’était absolument pas en mesure de rivaliser avec d’autres tablettes et encore moins avec l’iPad d’Apple.

Le passage de WebOS en Open Source est une bonne chose. Si une communauté se développe autour du nouveau SDK Enyo, les Touchpad pourraient connaître une « nouvelle vie ». HP devrait également continuer à mettre WebOS à jour pour corriger des failles et maintenir une petite équipe de développement (au moins pour assurer une liaison avec une éventuelle communauté de développeurs). Il est cependant peut-être déjà trop tard pour réagir. Beaucoup d’utilisateurs ont déjà passé leur Touchpad sous Android… Du coup, il y a de quoi douter du succès de(s) futures tablettes HP sous WebOS.

Partir à l’assaut du numéro un avec un produit largement moins bon au niveau hardware avec une partie logicielle si peu aboutie et un tarif au moins aussi élevé était simplement suicidaire ! Cet épisode démontre si besoin qu’il ne suffit pas de « faire comme » (Apple dans ce cas de figure) pour réussir…