Sélectionner une page


Test de l’HIS Radeon X1950 Pro IceQ3 Turbo

Date: 10 novembre 2006 à 17:47:25 CET
Sujet: Test carte 3D



Avec la Radeon X1950 Pro, le constructeur a de bons atouts en mains. En effet, comme toutes les puces de type « RV », le RV570 est une puce économique conçue pour le milieu de gamme. Gravé en 80 nm, il ne comporte plus d’unités « désactivées », ce qui a permis de réduire sa taille à 238 mm² contre plus de 350 mm² pour un R580. Au passage, le CrossFire a été totalement repensé avec l’intégration du Compositing Engine directement dans le die. Dans la foulée, ATI a simplifié le PCB, ajouté un connecteur CrossFire interne et a revu le système de refroidissement. Alors que NVIDIA lance ses cartes graphiques haut de gamme supportant DirectX 10, ATI revoit une nouvelle fois son milieu de gamme. Est-ce enfin la bonne ?

Fini les rebuts !

Alors que les Radeon X1800 GTO et Radeon X1900 GT faisaient respectivement appel des R520 et R580 généralement incapables de fonctionner avec la totalité des unités de texturing et/ou de pixel shaders activées, les Radeon X1950 Pro font appel à une puce spécifique. Si le recyclage de chips premium « déclassés » est intéressant pour produire rapidement des cartes milieu de gamme, cette approche s’avère vite coûteuse et peu rentable une fois que le yield est bon. Les cartes ainsi produites nécessitent un PCB complexe et un refroidissement musclé qui tirent les prix vers le haut.

Comme tous les chips « RV », le RV570 est conçu à l’économie. En comparaison avec un R580, il intègre physiquement 8 vertex engines, 12 texturing units, 36 shader pipelines et 12 ROP (contre 8, 16, 48 et 16). Malgré la présence de 311 millions de transistors, le RV570 occupe 238 mm² alors que les 381 millions de transistors d’un R580 couvrent 352 mm². Avec une superficie réduite d’un tiers, TSMC peut graver beaucoup plus de RV570 par wafer, tout bénéfice pour ATI…En comparaison avec les G71 de NVIDIA dont les 278 millions de transistors occupent moins de 200 mm², les RV570 font quand même figure de géants.

CrossFire enfin à maturité !

Tant qu’à revoir profondément une puce, ATI y a directement intégré le Compositing Engine nécessaire au CrossFire « hardware ». A titre de rappel, le CrossFire « software » utilisé par les Radeon X1300 et X1600 (sauf X1650 XT) souffre de nombreuses limitations :

  • Transfert des données via le bus PCI-Express.
  • Composition de l’image attribuée à un des VPU.
  • Fonctionne uniquement en mode AFR
  • Avec le CrossFire « nouvelle édition », les données sont échangées via deux connecteurs souples (de 2 x 12 bits) qui relient les cartes. La bande passante du bus PCI-Express n’est donc plus « gaspillée » pour la communication entre VPU. La composition des images est prise en charge par le Compositiong Engine permettant ainsi aux processeurs graphiques de se focaliser sur leur tâche principale. De par sa présence systématique, le Compositing Engine élimine au passage le besoin d’une carte « CrossFire Edition ». Enfin, toujours grâce à la présence du Compositing Engine, les modes AFR, Scissor (SFR chez NVIDIA) et SuperTile sont supportés.
    Plus de 18 mois après le lancement du SLI, le CrossFire des Radeon X1950 Pro permet à ATI de combler son retard. Et même de faire un peu mieux étant donné que l’assemblage des images est à présent assuré par une unité spécifique, ce qui n’est pas le cas chez NVIDIA. Nous n’avons malheureusement pas été en mesure de le vérifier étant donné que nous n’avons reçu qu’une seule X1950 Pro…

    HIS Radeon X1950 Pro

    Nous avons reçu une Radeon X1950 Pro IceQ3 du constructeur HIS. Comme la X1900 GT du même constructeur testée début août, la 1950 Pro utilise un système de refroidissement spécifique comparable aux Arctic Cooling Silencer. Par rapport à la Radeon X1950 Pro de référence, la carte de HIS occupe deux emplacements. Ce qui est perdu en place semble gagné en silence car si le système de refroidissement originel ne fait pas encore l’unanimité, il est plus discret que celui des X1900…

    Le VRM a été simplifié mais la carte reste longue avec 230 mm soit la taille des Radeon haut de gamme. Chez NVIDIA, les modèles concurrents sont plus courts et donc moins chers à produire. Si le support du HDCP a de l’importance, aucun souci à se faire, toutes les Radeon X1950 Pro le supporte.

    A notre grande surprise, le bundle de cette HIS IceQ3 qui plus est « Turbo Edition » (620/1480 MHz au lieu de 575/1380 MHz) ne comporte pas les bridges CrossFire. Pour le reste, il est assez complet au niveau software avec les pilotes, Power DVD, un CD de démonstrations et le jeu complet Flat Out. HIS livre également deux adaptateurs DVD -> VGA, le câble RGB et l’adaptateur avec entrées et sorties Composites et S-VHS. Les fonctions VIVO sont prises en charge comme toujours par un Rage Theater.

    Configuration de test

    Nous avons testé la Radeon X1950 Pro dans les mêmes conditions que la Radeon X1950 XTX que nous opposions aux GeForce 7950 GX2, 7900 GTX, 7900 GTO et 7900 GT. Pour ne pas surcharger les graphes, ces résultats n’ont pas été repris compte tenu de l’orientation plus haut de gammes de ces modèles. La HIS Radeon IceQ3 X1950 Pro « Turbo » est ici comparée aux GeForce 7900 GS et 7950 GT (512 Mo) tandis que les GeForce 7900 GT et Radeon X1900 XT (256 Mo) sont présentes à titre de référence.

    Matériel

  • Asus P5W DH Deluxe
  • Intel Core 2 Duo E6600.
  • 2 x 512 Mo DDR2-800 55512
  • ATI Radeon X1950 XTX, Gigabyte GeForce 7950 GX2, eVGA GeForce 7900 GTX, MSI GeForce 7900 GTO et MSI GeForce 7900 GT
  • Samsung SpinPoint 160 Go SATA-150
  • Benq FP202W

    Logiciel

  • Windows XP Pro + SP2
  • Catalyst 6.9 et ForceWare 91.48
  • 3D Mark 2006 ; 1280×1024 par defaut
  • Half-Life² : coast : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • Far Cry : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • Serious Sam 2 : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • Need For Speed : Most Wanted : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • Splinter Cell : Chaos Theory : 1280×1024 toutes les options au maximum
  • Quake 4 : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • Doom III : 1680×1050 toutes les options au maximum
  • F.E.A.R. : 1680×1050 toutes les options au maximum sauf Soft Shadow désactivé

    Performances

    Prendre chaque jeu au cas par cas n’a pas vraiment de sens étant donné qu’on achète rarement une carte uniquement pour un jeu. Même si c’est un peu mélanger des pommes et des poires, nous préférons nous baser sur les scores moyens en mélangeant les résultats avec et sans filtrage ainsi que ceux en HDR. Au final, tout est reporté sur un indice de 100 attribué à la GeForce 7900 GT.
    La Radeon X1950 Pro de HIS arrive à un indice de 99 soit peu ou prou les mêmes performances que la GeForce 7900 GT de référence. Enfin, il faut reconnaître qu’aujourd’hui, le rapport prix/performances de la GeForce 7900 GT n’est vraiment plus intéressant… Cependant, il ne faut pas perdre de vue que la carte de HIS est déjà boostée de presque 10% par rapport à une Radeon X1950 Pro « normale » (qui obtient un indice de l’ordre de 94). Du coup, Radeon X1950 Pro ou GeForce 7900 GS, c’est un peu chou vert et vert chou avec quand même un petit avantage pour l’ATI… Cependant, il ne faut pas perdre de vue que les Radeon supportent toujours (enfin normalement) le HDR et l’antialiasing.
    Quant aux Radeon X1900 XT et GeForce 7950 GT, elles courent dans une catégorie supérieure que ce soit en terme de prix ou de performances. Généralement 25% plus chères, elles sont 17% et 20% plus performantes que l’HIS IceQ3 Radeon X1950 Pro….

    Overclocking

    La carte que nous avons testée fonctionne déjà à 620 MHz pour le GPU (même 630 selon RivaTuner) et 720 MHz pour la mémoire alors qu’ATI prévoit 575 MHz et 690 MHz. En clair, les gains sont déjà de 9,5% et 7%. La carte supporte pourtant encore un overclocking jusqu’à 668 MHz (+6%) pour le core mais pas grand-chose au niveau de la mémoire (750 MHz, soit +4%). Les performances à 3D Mark 2006 montent ainsi de ~3% pour s’établir à 5312.
    Il ne faut bien entendu pas généraliser l’overclocking atteint par cette HIS à toutes les Radeon X1950 Pro. Son système de refroidissement étant plus évolué et les cadences d’origine plus élevées jouent bien entendu en faveur de l’overclocking.

    Conclusion

    Avec la Radeon X1950 Pro, ATI propose une offre particulièrement intéressante. Dans la gamme des 200 €, elle affiche des performances légèrement supérieures à sa concurrente directe, la GeForce 7900 GS. En outre, le CrossFire ne nécessite à présent plus de carte CrossFire Edition. Dernier point fort, la Radeon X1950 Pro supporte le HDR avec l’antialiasing. Au chapitre des doléances, les Catalyst restent lourds et leur interface désespérément lente…

    Quant à l’HIS Radeon X1950 Pro IceQ3 « turbo », elle est séduisante à plus d’un titre. Elle profite de fréquences plus élevées que celles préconisées et son système de refroidissement est discret. Surcadencée d’approximativement 10% d’origine, son tarif est lui aussi plus ou moins 10% plus élevé. Compte tenu de la présence d’un HSF discret et efficace, le rapport prix, performances et fonctionnalités reste très intéressant.

    HIS Radeon X1950 Pro IceQ3 Turbo : 9,5/10

    Pour : Rapport prix/performances, refroidissement discret et efficaces, fréquences plus hautes que d’origine, jeu sympa livré, CrossFire 2.
    Contre : Ponts CrossFire non livrés