Sélectionner une page
Corsair est connu de longue date pour ses modules de mémoire de très bonne facture. Par le passé, la firme de Fremont a déjà diversifié ses activités avec notamment un système de watercooling HydroCool avant de se recentrer sur les mémoires. Un pas en arrière pour mieux sauter ? Certainement, Corsair est ensuite revenu à ses amours avec le Nautilus, un descendant de l’Hydrocool. Dans un marché informatique très concurrentiel, il vaut parfois mieux avoir quelques cordes à son arc afin de pallier d’éventuelles baisses de régime temporaires dans certains secteurs d’activité. C’est probablement ce qui a motivé Corsair à se lancer dans les alimentations, un secteur actuellement en plein essor grâce à la consommation toujours plus importante des processeurs graphiques. L’HX620 peut-elle d’emblée jouer dans la cour des grands ?

Frapper à la bonne porte…

Point Of View, ou mieux, OCZ, l’ennemi de toujours de Corsair, se sont diversifiés en proposant des produits variés : alimentations, refroidisseurs pour processeurs, clefs USB, accessoires audio, tapis de souris, cartes graphiques (pour OCZ), boîtiers (pour POV), etc. On peut cependant noter que cette diversification se limite à des produits « simples » ou plus exactement des produits qu’il est possible d’ajouter à son catalogue sans avoir à doubler la hotline et le SAV. Exit donc l’idée de se lancer dans les cartes mères même si NVIDIA propose presque des solutions clef en main. Non, l’idée de la diversification a deux objectifs : transformer le client lambda satisfait d’un produit « pas cher » de la marque en un acheteur potentiel pour d’autres produits (plus chers) et, second effet Kisscool, proposer aux utilisateurs avertis déjà familiers avec les produits phares de la marque de faire le reste de leurs emplettes dans son catalogue. Si tout le monde peut s’improviser vendeur de souris ou de dongle Bluetooth, sans être aussi complexe que les cartes mères, les alimentations ne sont pas à négliger et il n’est pas question de jouer aux apprentis sorciers quand l’image de marque est en jeu. Point Of View l’a bien compris et a travaillé directement en partenariat avec Tagan. Alors qu’OCZ a pioché dans le catalogue de Topower, Corsair est allé droit au but en allant frapper chez Seasonic dont la qualité des blocs n’est plus à démontrer.


Un air de famille !

Les alimentations, c’est un peu comme les ordinateurs portables. Certaines marques les conçoivent mais peu ont des usines pour les produire. Dès lors, on remarque parfois à un détail ou l’autre un petit air de famille. Ainsi, lorsque nous avons déballé pour la première fois une Corsair HX520, les connecteurs modulaires nous ont directement fait penser à ceux des Seasonic M12. Il en a été de même pour la Tagan Easycon XL 700 watts dont les prises sont identiques à celles de l’OCZ ModStream. Pas très étonnant quand on sait qu’elles sortent toutes deux de chez Topower.

Sans mettre en avant le lien de famille avec Seasonic, Corsair ne s’en cache pas pour autant. Christian Olivieri, responsable de Corsair pour une partie de l’Europe nous l’a confié : Après avoir analysé le marché, nous sommes directement allés voir Seasonic… Bien entendu, il existe certaines différences. Alors que Seasonic met en avant la validation 80Plus de ces blocs, Corsair parle des capacités de haute qualité qui supportent jusqu’à 105°C contre 85°C pour les modèles standard. Détail amusant, Seasonic annonce 4 rails et Corsair seulement 3 rails. Un comble pour un PCB de même référence (PF4WHX01B) dont seuls quelques composants changent. Enfin, il est inutile de s’attarder une nouvelle fois sur la théorie des rails : le 12 volts provient d’un seul et même étage.

Inutile donc de tourner autour du pot, Corsair HX620 et Seasonic M12 600 watts, c’est choux vert et vert choux au niveau électronique. Les mesures le confirmeront par la suite…

Avec des technologies identiques…

… comment faire son choix ? Et bien sur d’autres critères tout simplement ! Par rapport à la Seasonic M12 600, la Corsair HX620 est plus compacte par l’absence de du petit ventilateur de 60 mm (présent mais inutile sauf dans la version M12 700). La « section » étant identique (150 x 86 mm), l’HX620 se contente de 140 mm de long contre 150 mm pour la M12. Un centimètre qui peut faire la différence dans un boîtier MicroATX…

Toujours d’un point de vue pratique, Corsair utilise un câblage modulaire totalement noir dont les fils se présentent sous forme de « nappe ». D’un point de vue pratique, l’intérêt (une meilleure circulation de l’air ?) est réduit mais au niveau esthétique, ils font leur petit effet ! Les fans de tuning PC ou de configuration soigneusement câblées sauront apprécier ce petit plus ainsi que l’autocollant Corsair…

Le bloc lui-même fait très austère avec une finition noire mate granuleuse. La finition est plus soignée que sur le bloc Seasonic. Corsair a pris soin de faire monter une bague en plastique autour de la tresse principale afin qu’elle ne frotte pas contre la paroi métallique du châssis. Autre petit détail qui sépare le carter des deux blocs, les prises modulaires sont alignées horizontalement sur la Corsair et verticalement sur la Seasonic.

La ventilation est assurée par un ventilateur de 120 mm sur les deux alimentations. Alors que la Corsair HX520 que nous avions testée était une véritable catastrophe sonore en charge, l’HX620 est aussi silencieuse que la M12 600 watts. En d’autres mots, c’est le silence total même quand on « tire » dedans. Avant d’oublier, dans les deux cas, le ventilateur est fixé via des vis mais une rondelle en caoutchouc réduit théoriquement les vibrations. Pourquoi théoriquement seulement ? Vu le couple de serrage, la rondelle est totalement écrasée et ne sert à rien ou du moins à pas grand-chose ! On est loin de l’efficacité des fixations en silicone… Mais compte tenu de la très faible vitesse de rotation du ventilateur, cela ne porte pas à conséquence.

Avec 6 prises molex et 4 connecteurs SATA, la Seasonic M12 600 fait figure de parent pauvre. La Corsair HX620 offre pas moins de 10 connecteurs molex et 6 SATA. Il ne faut cependant pas crier victoire pour autant. Il n’est pas possible d’utiliser toute la connectique de la Corsair HX620 en même temps. Les M12 600 et HX620 offrent 5 emplacements pour brancher les prises modulaires SATA et molex. Parées pour le « SLI », elles disposent toutes les deux de deux câbles modulaires PCI-Express. Dernier détail, Corsair livre une prise molex en Y câblée avec seulement 2 fils pour alimenter des ventilateurs. C’est gentil mais pas pratique si on veut alimenter des ventilateurs en 5 volts.

Un des derniers facteurs à prendre en considération est la garantie. Corsair donne 5 ans de garantie sur son bloc contre « seulement » 3 chez Seasonic. Quand on connaît la qualité du SAV de Corsair, il n’y a vraiment aucune inquiétude à avoir !

Enfin, il ne faut pas oublier le tarif. Dans les deux cas, il s’agit de blocs chers qui aux meilleurs tarifs approchent les 160 €. Compte tenu de la connectique plus étendue et de la garantie plus longue de la HX620, elle est plus intéressante.

Performances

  • Petite config : Asus P5W DH Deluxe, Intel Core 2 Duo X6800, 2 x 512 Mo DDR2-800 55512, NVIDIA GeForce 8800 GTX, Samsung SpinPoint 160 Go SATA-150
  • Grosse config : Asus P5W DH Deluxe, Intel Core 2 Duo X6800, 2 x 512 Mo DDR2-800 55512, NVIDIA GeForce 8800 GTX + GeForce 8800 GTS, Samsung SpinPoint 160 Go SATA-150

    Nous avons utilisé la même configuration de test que lors du comparatif d’alimentations. Le comportement de la Corsair HX620 est identique à celui de la Seasonic M12 600 watts. Pour les « stressés du 12 volts », l’HX620 affiche une valeur légèrement supérieure à 12 volts alors que la M12 600 est un rien en dessous, ce qui n’a in fine pas la moindre importance… Plus flatteur mais pas significatif pour autant (car trop proche des éventuelles erreurs de mesure), la consommation de l’HX620 apparaît légèrement moindre sauf avec la grosse configuration en charge. Les détails mis de côté, ces blocs sont irréprochables.

    Conclusion

    Pour se lancer sur le marché des alimentations haut de gamme, Corsair est allé sonner à la bonne porte : chez Seasonic. Moyennant quelques modifications qui visiblement porteraient leurs fruits (une consommation très légèrement moindre), la Corsair HX620 fait jeu égal avec la Seasonic M12 600 watts ! A tarif comparable, et même généralement légèrement plus avantageux pour Corsair, l’HX620 offre une garantie plus longue de 2 ans, une connectique plus étoffée et des câbles plutôt design. Tout ceci n’aurait pas la même importance si les prestations, la finition ou le niveau sonore étaient en retrait mais il n’en est rien. Si elle rentre dans votre budget, nous recommandons donc la Corsair HX620 sans détour ni la moindre hésitation !

    Corsair HX620 : 10/10
    Plus :
    performances, silence de fonctionnement, rendement 80Plus, câbles design, connectique très riche, finition soignée, garantie de 5 ans
    Moins : rien à signaler.