Les processeurs hybrides AMD attendront

0
81

ARM et Intel ont proposé des architectures hybrides avec un processeur performant mais économique. AMD manifeste son intérêt pour ce type de processeur, mais confirme qu’il y a encore des points d’obstacles au niveau des systèmes d’exploitation et des logiciels utilisés.

AMD veut avancer mais pas tout seul !

Un ancien brevet de 2017 surgit et laissait entendre qu’AMD est en train de pencher sérieusement sur un modèle de processeur hybride pour répondre aux Lakefield et Alder Lake d’Intel. Ce dernier sortira en effet en 2021. Le Vice-Président et Directeur Technique Produit d’AMD Joe Macri annonce qu’AMD  étudie effectivement ce cas, mais l’Entreprise n’est pas encore arrivée sur des plans concrets. AMD confirme que pour y arriver, il faut encore passer par des optimisations des systèmes d’exploitation et logiciels qui doivent prendre en charge correctement les architectures hybrides.

Il faudrait faire des mises au point au niveau de l’allocation mémoire et de l’ordonnanceur. AMD est déjà sur ce projet nommé Big Little depuis plus de 15 ans et elle relèvera toujours le défi qui consiste à produire des matériels performants consommant le moins d’énergie possible.

La performance dépend aussi du software

Joe Macri annone qu’AMD attend que le système d’exploitation et les logiciels sachent bien gérer l’allocation mémoire et bien ordonnancer les opérations vers les cœurs appropriés. Dans ce cas, AMD produira des cœurs moins complexes, donc moins énergivores. Le résultat sera notable dans ce cas.

Il y aura donc des pistes d’amélioration à étudier sérieusement au niveau des développeurs systèmes et logiciels pour que le tout puisse jouir des améliorations matérielles.

Commenter sur TT-hardware !

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici