Home Archives

IBM Thinkpad A20p / A21p

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Jeudi, 12 Avril 2001 13:58
Afin de compléter notre tour d’horizon du monde mobile, nous devions tester des modèles haut de gamme. Nos premiers essais portent sur les Thinkpad A20p et A21p d’IBM, des machines dont les spécifications laissent rêveur. L’A21p est équipé d’un Pentium !!! SpeedStep à 850MHz, d’un disque dur de 32Go, d’une carte graphique AGP Rage 128 Pro Vivo et d’un écran 15 pouces TFT capable d’afficher du 1600x1200x32 ! L’A20p est juste un ton en dessous…



Antithèse d’un Sony SR-11K...
Les A21p et A20p sont des portables de la catégorie " desktop remplacement ". Il s’agit de portables capables de remplacer un ordinateur de bureau à tous les points de vue. Les constructeurs proposant ce type de matériel font peu de compromis sur la puissance. Dans cette catégorie, le seul point noir est le prix. En effet, il faudra débourser pas moins de 25000FF pour l’A20p et 35000FF pour l’A21p. Certains reprocheront également à ce type de portable une taille et un poids importants. Mais il faut garder à l’esprit que leur but n’est pas de vous suivre sous le bras toute la journée mais simplement de remplacer votre machine fixe. Ainsi en comparaison avec le SR-11K, l’A21p (329x267x44 mm) est tout simplement deux fois plus volumineux, deux fois plus lourd (3,5Kg), deux fois plus cher mais aussi deux fois mieux équipé et deux fois plus rapide !


La classe Thinkpad "A"
Tous les portables d’IBM sont des Thinkpad mais tous les Thinkpad ne sont pas équivalents. La gamme " A " assume la lourde tâche de remplacer une machine de bureau. Elle se divise en différentes sous classes " P " pour Performances , " M " pour Mid-range et " E " Economy. Le châssis de tous les modèles offre un aspect similaire. Le design new age semble avoir été produit par les laboratoires Skunk Works ayant conçu le chasseur bombardier F117a. Les Thinkpad, dans leur robe noire, ont un aspect anguleux et agressif qui laisse une impression de robustesse peu commune. Les matériaux constituant les A21p / A20P sont à la hauteur de leur look. Le couvercle de l’écran est constitué d’une armature en Titane recouverte par des panneaux en fibre de carbone. Cette débauche de technologie est nécessaire à la protection de l’écran dont la diagonale atteint 15 pouces. Le reste du châssis est plus classique, il est constitué d’une résine de type ABS.


Hier l’A20p, aujourd’hui l’A21p
IBM occupe une place de choix dans les portables haut de gamme. Big Blue parvient à ce succès en intégrant toutes les nouvelles technologies dans sa gamme A2xp. Ainsi, l’A20p est un des premiers portables à intégrer un écran de 15 pouces dont la résolution atteint 1400x1050. L’affichage est pris en charge par ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle : un circuit graphique ATI Rage Mobility Pro (M3) équipé de 16Mo. Au cœur de cette architecture se trouve un 440BX. Il permet d’utiliser un bus à 100MHz entre le Pentium !!! 700MHz et la mémoire. Le bon vieux 440BX permet aussi de tirer parti du mode AGP 2x de la carte graphique. Le disque dur de 20Go est piloté en mode DMA33 sur le canal primaire du contrôleur. Le second canal est utilisé pour gérer l’Ultra Baie 2000. Cette baie peut accueillir de multiples éléments comme un lecteur DVD-ROM, un disque dur, un graveur, une seconde batterie ou encore un cache afin d’alléger le portable. En ajoutant une docking station optionnelle, il ne manque rien à ce genre de machine pour évoluer dans le temps… L’arrivée des processeurs Pentium !!! 850MHz ainsi que de nouveaux écrans et disques durs ont conduit IBM à faire évoluer son modèle hautes performances. Le Thinkpad A21p est le fruit de cette évolution. La plus impressionnante des modifications est l’intégration d’un écran capable d’afficher du 1600x1200. Même après avoir testé de nombreux portables, il semble toujours magique de faire tenir un tel écran dans un panneau de 2cm d’épaisseur. En second lieu, IBM a remplacé le Pentium !!! 700MHz de l’A20p par le plus rapide des modèles mobiles : le Pentium !!! SpeedStep à 850MHz. Pour clôturer les innovations technologiques, nous trouvons dans l’A21p le dernier fleuron des disques durs IBM : un TravelStar de 32Go tournant à 5400rpm et disposant de 2Mo de cache. Ces caractéristiques sont uniques dans le mode mobile. Le reste de l’équipement est resté commun au deux modèles.


Action !
L’utilisation d’un de ces portables est un véritable régal. Après avoir déverrouillé et levé le capot, l’utilisateur se trouve devant un magnifique panneau TFT de 15 pouces et un clavier de bonne taille. Ce dernier offre le même feeling qu’un bon modèle de bureau. La frappe, même à vitesse soutenue, est la plus agréable que nous ayons rencontrée. La souris est remplacée, IBM oblige, par le Trackpoint dont le capuchon rouge émerge au milieu du clavier. Trois boutons sont dédiés au système de pointage. Deux servent aux clics gauche et droit, le troisième se comporte comme la molette centrale d’une souris classique. Une pression sur ce dernier permet de modifier l’aspect du pointeur et de faire défiler un document dans la direction donnée par le Trackpoint. IBM n’a pas jugé bon de placer des boutons programmables sur ses hauts de gamme. Ainsi, les A20p et A21p ne disposent que d’une seule touche destinée au lancement du manuel électronique. Dans le même ordre d’idée, IBM a également oublié les touches " Windows "… Les Thinkpad disposent d’un petit gadget qui se révèle finalement très utile. L’armature de l’écran est équipée d’une petite lampe qui peut éclairer le clavier et permettre de travailler dans le noir. Cette fonction, assez utile, permet l’utilisation de la machine dans une salle de projection sans que la luminosité de l’écran ne trouble l’obscurité.


Communication et modularité exemplaires
Que ce soit pour les affaires ou les loisirs, l’utilisateur nomade doit être connecté. Les Thinkpad A series sont tous équipés des connecteurs RJ11 et RJ45 en face arrière. Pour disposer de la connexion réseau et / ou modem, il suffit juste d’installer une carte miniPCI qui intègre les fonctions désirées. Il est par exemple possible de choisir une carte réseau, modem ou combinée réseau-modem. Les cartes réseau miniPCI supportent la fonction Wake-on-lan qui est impossible avec un adaptateur PCcard ou USB.
  • Un port infrarouge se trouve dans les Thinkpad. Il permet de transférer simplement des fichiers vers une autre machine, un PDA ou encore un téléphone cellulaire. Même si le taux de transfert reste limité, ce port rend de très nombreux services…
  • La connexion sans fil n’a pas été oubliée. Les Thinkpad peuvent être équipés d’une carte wireless ou BlueTooth. Il suffit de connecter l’élément sur l’Ultra Port se trouvant dans la partie supérieure de l’écran.
  • Les connecteurs classiques sont également présents. La face arrière du portable offre les ports: USB, PS/2, VGA, série et parallèle. Sur la partie gauche, les Thinkpad sont équipés des connecteurs audio tandis que le côté droit abrite deux slots PCCard ainsi qu’une entrée vidéo et une sortie vidéo.
  • Sous la machine se trouve le connecteur de la station d’accueil. Cette dernière permet d’augmenter les possibilités du Thinkpad. Elle peut recevoir un périphérique de type Ultra Baie 2000 (disque dur, graveur,etc.), une carte PCI, et reporte tous les ports de la machine pour une connectivité optimale.
  • Les " A series " n’ont pas de modules mémoire soudés sur la carte mère. Ils disposent de deux banques mémoire de type Sodim. Grâce à cette disposition, il est possible d’équiper la machine de 32Mo (1x32Mo) à 512Mo (2x256Mo).
  • Le disque dur se démonte en moins de deux minutes grâce à une vis " sans outil ". Il est donc possible de le remplacer sans la moindre difficulté. En cas de crash disque, pour peu que les données aient été sauvée, la machine redevient opérationnelle en un temps record.


    Technologie interne
    L’A20p, sorti en juin 2000, n’a rien à envier aux desktops de l’an dernier. La machine est basée sur un chipset 440BX qui est certainement un des meilleurs jeux de composants jamais développés. Il prend en charge la gestion de l’énergie et supporte parfaitement le Pentium !!!. Il se montre également parfaitement en phase avec les technologies nomades. En effet, il n’est nullement nécessaire de disposer d’une interface ATA100 dans un portable, les disques n’étant pas suffisamment véloces. L’AGP 4x n’est pas indispensable et le bus à 133MHz, même si son intérêt est indéniable, pose encore quelques problèmes de consommation. L’ensemble est donc tout à fait homogène.

    Aujourd’hui, une machine moyenne ne dispose pas encore d’un processeur à 850MHz. Une telle puissance n’est pas encore justifiée. L’A20p et son Pentium !!! 700MHz nous semble plus homogène que l’A21p. Cependant, le processeur n’étant pas évolutif, le choix d’un modèle à 850MHz peut se justifier et offre l’avantage d’offrir pas moins de 700MHz en mode SpeedStep… Afin de ne pas nuire au confort d’utilisation, IBM a développé un système de refroidissement actif intelligent particulièrement efficace. Il s’agit simplement du système le plus silencieux que nous avons rencontré !

    Parent pauvre dans le monde mobile, la carte graphique des " A series p " n’est pourtant pas en reste. Il s’agit ni plus ni moins d’une puce ATI Rage 128 Pro comme celle qui équipe les Rage 128 Pro Vivo ou les Fury Maxx. La version mobile est cependant limitée à 105MHz mais dispose quand même de 16Mo de mémoire. Un atout du chip graphique est sa capacité de gérer trois affichages différents de manière simultanée : LCD, CRT et TV. Grâce à la généreuse capacité mémoire, les Thinkpad A20P et A21p peuvent afficher deux bureaux de 1600x1200 ! La Rage 128 Pro mobile, aussi appelée M3, offre des performances comparables à celles d’une TNT2, ouvrant la machine aux applications ludiques gourmandes. Quake III tourne à plus de 60fps en mode normal. L’écran se montre parfaitement à la hauteur et il ne subsiste aucune rémanence. Les fonctions vivo permettent de capturer, traiter et exporter des fichiers vidéo.

    Tout comme la carte graphique, le disque dur d’un portable est généralement lent. A présent, grâce à une vitesse de rotation de 5400rpm et une mémoire tampon de 2Mo, le disque dur de l’A21p confère d’excellentes performances au système. Les temps d’accès sont considérablement réduits et le taux de transfert est largement revu à la hausse.


    Performances
    Les résultats sont époustouflants ! Les Thinkpad A series n’usurpent pas leur titre de " desktop remplacement ". Les performances des processeurs sont bien entendu proportionnelles à leur fréquence. A ce niveau, un Pentium !!! Mobile est aussi puissant que son homologued’d’ fixe. Au niveau du disque dur, les scores de l’A21p sont plus proches d’un desktop que d’un notebook. L’A20p atteint un bon niveau mais sa vitesse de rotation de 4200rpm le maintient au niveau des autres mobiles. La vélocité en 2D n’intéresse plus grand monde, il faut cependant remarquer que nos deux Thinkpad sont au coude à coude avec un bon desktop. Il en va de même pour les performances globales qui sont vraiment de très haut niveau. Les capacités du composant ATI M3 sont mis à rude épreuve pour les tests 3D. Pour la première fois, un portable arrive à passer le cap fatidique des 60fps dans Quake III et Expendable en mode 640x480x16. Le mode 800x600 est lui aussi pleinement accessible à condition de se limiter au rendu en 16bits. Dans la pratique, il est tout à fait possible de faire une partie de Quake III sur le net avec un A20p ou un A21p ! ! !


    Autonomie
    IBM livre un très bon logiciel maison destiné à prendre en charge la consommation. L’utilitaire affiche des informations intéressantes sur l’autonomie restante, la température de la batterie, la consommation du portable, etc. Au niveau de l’autonomie, l’A20p prend l’avantage sur l’A21p. En effet, son disque dur moins rapide et son processeur moins puissant le gratifient d’une autonomie de presque 4h. L’A21p atteint pour sa part 3h30. Lors d’une utilisation très poussée, l’A21p voit son autonomie réduite à 2h (2h30 pour l’A20p) mais elle peut atteindre 4h (5h pour l’A20p) si les applications utilisées ne demandent pas trop de puissance.


    Multimédia
    IBM a passé les touches Windows, multimédia ou programmables à la trappe. Ceci n’empêche pas les Thinkpad de bien se défendre en multimédia avec notamment une carte son de très bonne qualité capable de gérer des fontes sonores. Les A2xp sont équipés d’un petit micro qui permet d’enregistrer un mémo. La restitution sonore est assurée par des enceintes correctes. Leur qualité est en-dessous du système embarqué dans un Satellite 2750 ou un Compaq Presario 12x mais elle dépasse largement les piètres diffuseurs d’un Asus L8400. Le lecteur de DVD peut être géré en plusieurs modes : performances, normal ou silencieux. En fonction de la sélection, les performances et le bruit de fonctionnement varient. De manière générale, le lecteur est véloce mais il ne s’agit pas du plus discret… La qualité de restitution des DVD-Vidéo est exemplaire. Avec un circuit ATI, nous n’en attendions pas moins. La sortie TV est également digne des produits de la société canadienne.


    Affichage
    L’affichage a une grande importance dans l’utilisation d’un ordinateur. Dans le cas d’un portable, ce facteur est même capital car l’écran est une partie inséparable du système. Une diagonale de 15 pouces constitue ce qui se fait de mieux en informatique mobile. Le passage de 1400x1050 à 1600x1200 points engendre un surcoût non négligeable mais aussi un confort de travail inégalé. Le nombre de points par pouce étant très important, toutes les résolutions peuvent être utilisées. De plus, le circuit ATI gère le mode full screen sans effet d’escaliers. Même si cela semble utopique pour un profane, les hautes résolutions sont parfaitement utilisables car l’écran comporte réellement 1400x1050 ou 1600x1050 points. Dans ces conditions, l’affichage est clair et net, ce qui n’est pas le cas sur un moniteur cathodique. La vitesse d’affichage du panneau est de 60Hz. Grâce au traitement des données en mode numérique dans la puce graphique et le TFT, l’affichage est très rapide et restitue les scènes d’action à pleine vitesse. Même lors de combats dans Quake III, aucun effet de "lag" n’est généré par l’écran. Les DVD-Vidéo tirent aussi parti d’un tel affichage. Il est possible de visionner un DVD sur ¼ de l’écran et de travailler sur les ¾ de la surface restante…


    On the move !
    Après avoir utilisé ces machines pendant un mois, nous n’avons pas de reproche significatif à leur porter. Nous signalerons quand même le manque des touches Windows et la taille importante du cordon d’alimentation équipé d’une prise de terre… Enfin la dernière remarque concerne le poids de l’ensemble : 3,5Kg pour le portable et 0,5Kg pour les accessoires (alimentation, prise modem, etc.) finissent par peser lourd en fin de journée. Les logiciels livrés par IBM (suite Lotus) rendent la machine immédiatement fonctionnelle. De même, le manuel électronique permet de trouver la réponse à toute question en pressant simplement la touche Thinkpad…

    Conclusion
    Les Thinkpad A20p et A21p sont des portables d’exception. Les performances sont de très haut niveau, l’écran et le clavier font office de référence dans le domaine, le châssis est très robuste, etc. Si ce n’est le prix de l’A21p, il n’y a que des bricoles à leur reprocher !
    Note :
    A20p : 9,5/10
    A21p : 9/10

    Pour :
    Performances
    Qualité écran
    Fonctions Vivo
    Modularité
    Solidité
    Autonomie
    Clavier

    Contre :
    Prix (A21p)
    Pas de touches Windows
    Enceintes un peu faibles
  • Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2009 20:23