Sélectionner une page
Entre un Athlon XP vieillissant et un Athlon 64 qui attend son Socket 939, le Pentium 4 est devenu un processeur très populaire. De nombreux utilisateurs mettent à jour leur configuration vers un Pentium 4 et une question revient souvent : quel Pentium 4 ? Il ne s’agit pas de savoir quelle fréquence ou quel Socket choisir, mais bien de la révision du processeur. Actuellement, le Pentium 4 est décliné depuis pas mal de temps dans sa version Northwood avec 512Ko de cache L2 en 130nm et plus récemment en Prescott équipée de 1024Ko de cache L2 grâce à une gravure en 90nm. Le plus récent est-il le plus intéressant ?

Sur le papier…

Sur le papier, l’acheteur a plus d’une raison de se laisser tenter par le Prescott : technologie de gravure plus fine, plus gros cache L2 et prix identique au Northwood. Même pour un utilisateur averti, ces spécifications laissent présager un meilleur overclocking et une chauffe moindre (90nm) et des performances plus élevées grâce au cache doublé. Cerise sur le gâteau, l’écart de prix – quand il existe – est anecdotique. Tout laisse ainsi croire que le Presott a les arguments pour s’imposer. Lors de notre premier test, nous l’avions testé Prescott à 2.8GHz et à 3.20GHz. Le bilan était des plus mitigés. Allait-il s’améliorer avec la montée en fréquence ? Dernièrement, nous avons reçu les Northwood et Prescott à 3.4GHz. Ces deux processeurs devraient être les deux derniers à utiliser le Socket 478. Les prochaines évolutions ne devraient être commercialisées qu’au format LGA comme le Pentium 4 3.60GHz.


Le Prescott et le Northwood ne gèrent pas leur cache de la même manière.

Les derniers mohicans

Si Intel ne revoit pas ses roadmaps, les Northwood 3.40GHz et Prescott 3.40GHz constituent le summum en termes de processeurs Socket 478. En clair, il s’agit du plus puissant processeur que pourront accueillir des cartes comme les Abit IC7, Asus P4C800 et P4P800 et autres MSI i865/875 Neo2. Il y a donc lieu de bien réfléchir avant un achat ou une mise à jour. Certes, l’AGP et la DDR ont encore de beaux jours devant eux, mais l’Athlon 64 arrive enfin avec son Socket 939…Si l’architecture Pentium 4 telle que nous la connaissons actuellement – FSB 200MHz QDR HyperThreading, DDR400 Dual Chanel, AGP 8x, AGP et PCI – est performante, elle n’en demeure pas pour autant en fin de vie. Le PCI-Express, la DDR-2 et le Socket LGA775 sont les futurs fers de lance d’Intel. Comme nous l’avons déjà vu à de nombreuses reprises, ce n’est pas parce qu’une technologie n’est plus ”en vogue” qu’elle est bonne à jeter…

Le bon Pentium 4

Commercialisés à partir de 2.4GHz et jusqu’à 3GHz dès sa présentation en avril dernier, les Pentium 4 Northwood à FBS 200MHz n’ont guère évolué en un peu plus d’un an. En effet, seuls les modèles 3.20GHz et 3.40GHz sont venus élargir la gamme. Aujourd’hui, il ne reste que les fréquences s’échelonnant de 2.80GHz (160€) à 3.40GHz (388€) par pas de 200MHz. Les Prescott offrent la même plage de fréquences à des prix presque identiques. Si aujourd’hui la version 3.00GHz se vend très bien, il mise sur un rapport prix/performances intéressant – et un chiffre ”magique” – pour séduire. Mais revenons-en à nos deux bêtes de course pour un dernier duel…

Configuration de tests

Matériel

  • Abit IC7-G
  • Intel Pentium 4 3.40C GHz et 3.40E GHz
  • 2 x 512Mo Corsair TWINX 3200LL
  • Maxtor DiamondMax Plus 9 120Go ATA133
  • Ecran IIyama Vison Master 403 (synchronisation verticale désactivée)
  • ATI Radeon 9700 Pro

    Logiciel

  • Windows XP SP1 français + DirectX 9.0b
  • ATI Catalyst 4.50
  • CPU Mark 99
  • TestLAB Online
  • Super Pi
  • Gogo’n’Coda
  • Windows Media Encoder 9
  • Cinebench 2003
  • Sisoft Sandra 2004
  • Business Winstone 2004 et Content Creation 2004
  • 3D Mark 2001 (défaut) et 3D Mark 2003 (défaut)
  • UT2003 Bot Match
  • Comanche 4
  • Aquamark 3

    Performances


    Les Pentium 4 C avaient presque rattrapé leur retard sur les Athlon XP au CPU Mark 99. Le Pentium 4 3.40C GHz (Northwood) continue à offrir de bonnes prestations et la montée en fréquence est bénéfique. Avec le Prescott, c’est un retour en arrière : à 3.40GHz, il offre un indice comparable à un Athlon XP 3000+ ou à un Northwood 3.00GHz… Le Northwood 3.40GHz affiche un score 12.5% plus élevé que le Prescott de même fréquence.


    Avec TestLAB Online (vous pouvez tester votre machine en ligne et comparer), les résultats se confirment même si l’écart entre les deux protagonistes se réduit à 6.1%.


    Super PI calcule la valeur du nombre Pi avec 1 million de décimales. Dans ce test, le Prescott prend la tête et colle 2 secondes dans la vue du Northwood. Comme l’explique notre article consacré au Prescott, certaines optimisations du core portent leurs fruits dans des applications spécifiques. Au passage, on peut remarquer que l’Athlon 3000+ et le Pentium 4 3.00GHz ”se tiennent dans un mouchoir”.


    CinéBench 2003 est un test plus proche de la réalité qui consiste à rendre une image de synthèse en exploitant des systèmes bi-processeurs ou l’HyperThreading (ce qui explique le faible score de l’Athlon XP). Ici aussi, le Prescott est mis à mal face à un Northwood 13.4% plus rapide. Le Prescott 3.40GHz se hisse tout juste au niveau du Northwood 3.00GHz.


    L’encodage MP3 ne sauve pas l’honneur du Prescott 3.40GHz qui peine à égaler le Northwood 3.00GHz. Le Northwood 3.40GHz se montre 14.7% plus véloce que le Prescott équivalant. L’Athlon XP est à la traîne…


    Avec la compression vidéo sous Windows Media Encoder 9, les Prescott et Northwood 3.40GHz sont au même niveau. Comme en compression MP3, l’Athlon XP n’est plus vraiment dans le coup…


    Contrairement à l’Athlon XP (qui n’en a pas besoin), les Pentium 4 exploitent bien la DDR400 en Dual Channel comme le montre l’indice de plus de 4800ko/s obtenu avec Sandra. Pas de différence notable entre le Prescott et le Northwood dans ce test très théorique.

    Le Business Winstone 2004 simule une session de travail sur un PC : navigation, traitement de texte, compression de fichiers, anti-virus, tableur, etc. Ce test est donc très représentatif de ce que ressent l’utilisateur… A 3.40GHz, le Prescott s’en sort mieux que le Northwood. L’Athlon XP 3000+ se montre pour sa part un peu plus dynamique que le Pentium 4 3.00GHz.


    Le Content Creation 2004 symbolise les performances avec des applications plus lourdes : édition photo, vidéo et audio, création multimédia et Internet. Ex æquo entre les ”3.40GHz” et légère avance du Pentium 4 3.00GHz sur l’Athlon XP 3000+ toujours bien speedé.





    En 3D, le processeur a bien moins d’importance. Plus le test est orienté 3D avec des fonctions poussées (3D Mark 2003), plus les scores sont lissés. De manière globale, le Prescott 3.40GHz offre les mêmes prestations ludiques que le Northwood à l’exception de Comanche 4 très dépendant du CPU. Enfin, dans UT, l’Athlon XP ne démérite pas mais il ne fait pas le poids dans Comanche 4…

    Chaleur et bruit

    Dans ce domaine, le Prescott ne marque pas non plus de points. Nous avons réalisé un test de burn avec Sandra. Alors que la température du Northwood 3.40GHz se stabilise à 61°C, le Prescott se maintient à 74°C soit 13°C de plus. Pire, la chaleur engendrée par le processeur porte la température de la carte mère à 34°C (contre 33°C) et celle du VRM à 53.5°C (contre 43.5°C). Pas besoin de thermomètre, il suffit de mettre la main dans le boîtier pour constater une différence notable !

  • Northwood
  • Prescott


    Ce dégagement thermique important est d’autant plus étonnant que le Prescott demande une tension de 1.325v contre 1.500v pour le Northwood. Enfin, il ne faut pas perdre de vue que le Prescott a ”trop” de transistors…
    Au niveau acoustique, le Prescott signale d’emblée sa présence en imposant une vitesse de rotation plus élevée au ventilateur thermo-régulé livré par Intel avec ses processeurs Box. Tout comme pour la chaleur, la différence sonore se remarque sans instrument de mesure

    Overclocking

    Le chapitre précédent ne laisse rien augurer de bon pour le Prescott. Nous avons atteint un FSB de 230MHz sous 1.4375v, soit une fréquence finale de 3910MHz. L’indice CPU Mark 99 ainsi relevé est de 230 (seulement 5 points de plus que le Northwood 3.40GHz). Dans ces conditions d’overclocking, le radiateur du Prescott devient brûlant. A ne pas toucher à mains nues…
    Notre Northwood de test n’a pas atteint une fréquence aussi élevée. Il s’est contenté de seulement 225MHz 3825MHz en 1.650v. Son indice CPU Mark 99 grimpe à 254 et le système de refroidissement d’origine suffit bien qu’il soit mis à rude épreuve.

    Conclusion

    Le Prescott ne nous avait pas convaincus à sa sortie. Ce dernier test de processeurs Socket 478 confirme nos premières impressions. Le Prescott est généralement moins performant que le Northwood. De plus, il chauffe de manière plus importante, ce qui conduit la ventilation à donner de la voix… Le tableau n’est pas meilleur en overclocking étant donné qu’il n’atteint pas une fréquence beaucoup plus élevée que le Northwood. Pire, le dégagement thermique est hors normes et les performances ne suivent pas. Notre conseil est des plus simples : tant qu’il y aura des Northwood, il faudra les privilégier face aux Prescott. Au niveau technique, Intel doit impérativement revoir le core de son Prescott pour au moins contenir la dissipation thermique (pour le bonheur de nos oreilles ou éviter le surcoût d’un water cooling)…

    Pentium 4 3.40C GHz (Northwood) : 9/10
    Pour :
    Performances
    Contre : Rien de spécial

    Pentium 4 3.40E GHz (Prescott) : 7/10
    Pour :
    Pas plus cher que le Northwood, SSE3 ?
    Contre : Chauffe beaucoup trop, performances inférieures au Northwood, overclocking aussi limité que sur le Northwood