Le Ryzen 9 5950X à refroidissement Azote liquide overclocké à 6,36 GHz

0
95

Après la sortie des processeurs Ryzen série 5000, les passionnés ont commencé à les tester et à procéder à l’overclocking. Avec les 16 cœurs actifs, le Ryzen 9 5950X a pu fonctionner à 6,36 GHz. Pour ce faire, l’overclocker taïwanais Hicookie a utilisé un refroidissement à l’Azote liquide.

Les fréquences boost clock obtenues avec le refroidissement Azote liquide

Ce processeur Ryzen 9 5950X atteint des fréquences impressionnantes en overclocking. Deux Taïwanais ont pu dépasser la fréquence de 6,3 GHz. Le Taïwanais TSAIK a utilisé une carte mère MSI X570 Godlike et a pu obtenir la fréquence de commutation maximale de 6,35 GHz. Hicookie, de son côté a atteint une fréquence de 6,36 GHz en boost clock avec la carte mère Gigabyte X570 Aorus Master.

Le Suédois Elmor avec sa carte mère ROG Crosshair VIII Dark Héros a pu atteindre la fréquence de 6,1 GHz. Der8auer, de son côté, arrivait à commuter les transistors du processeur Ryzen 9 5950X à 5,85 GHz. Ce processeur Ryzen 9 est très rapide en overclocking et devance le processeur Ryzen 5 5600X. Ce dernier a atteint une fréquence de 6,12 GHz suivant les tests effectués par l’Indonésien LUCKY_N00B. Ces passionnés ont utilisé tous le refroidissement à Azote liquide. D’autres overclockers ont pu aussi atteindre des fréquences assez élevées. Vous pouvez trouver les fréquences qu’ils ont pues atteindre avec leurs scores respectifs sur le site de hwbot.

Pour ceux qui ont fait des overclocking avec le refroidissement par air classique, les fréquences obtenues étaient de l’ordre de 4,5 GHz.

Le système de refroidissement en overclocking

Le système de refroidissement compte énormément en overclocking. En effet, pour obtenir une fréquence de travail maximale, il faut éviter que le processeur chauffe avec ses plusieurs millions de transistors intégrés qui commutent à des fréquences très élevées. Voici quelques types de refroidissements extrêmes que vous pouvez utiliser en overclocking.

Le refroidissement à l’Azote liquide est très prisé dans l’eoverclocking. Il permet en effet d’avoir des températures de – 196 °C.  Il permet d’atteindre des températures négatives très basses. C’est le système de refroidissement avec lequel on obtient la température la plus basse. Il serait intéressant de l’utiliser lors des tests ponctuels, mais ce système de refroidissement est assez difficile à maintenir du fait que l’Azote liquide s’évapore assez rapidement et il faudrait en rajouter périodiquement. De plus, certains composants ne fonctionnent pas avec des températures aussi basses. Ce bug est connu par le terme « cold bug ».

Les autres types de refroidissement extrême pour l’overclocking

Vous pouvez refroidir le CPU par des refroidissements liquides extrêmes nommés : water chiller ou le DOD. Ces systèmes de refroidissement utilisent le water cooling pour refroidir le CPU et adoptent le même principe thermodynamique que les appareils frigorifiques (à gaz compressé mélangé avec de l’éthanol pour le water chiller et à gaz compressé sans mélange pour le DOD). Une température de -50 °C peut être obtenue. Les inconvénients pour ce système sont néanmoins la place occupée par le compresseur qui est assez encombrant et le prix assez élevé : ça peut aller de 350 $ à 1500 $.

La solution la plus accessible et affichant moins de contraintes est le refroidissement par neige carbonique pour une utilisation quotidienne. Ce système peut atteindre facilement les – 60 °C. La neige carbonique ne s’évapore par rapidement comme l’Azote liquide, ainsi pas besoin de faire des appoints trop fréquemment.

Les différents systèmes de refroidissement extrême ont leurs avantages et inconvénients respectifs. Pour des utilisations ponctuelles et pour battre des records, vous pouvez utiliser le refroidissement par Azote liquide. Les autres systèmes peuvent être utilisés pour des utilisations quotidiennes.

Commenter sur TT-hardware !

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici